The Clampin’s Post

Le blog de Clampin

Bienvenue sur mon blog....

La Belgique pire que la Chine ?


Cet article a été publié le : 16/07/2007 à 09:36:36
Dernière de modification de l'article : 16/07/2007 à 09:36:21


Le filtrage du P2P demandé par la Sabam à Belgacom fait des remous....



Le titre est peut être un peu fort, mais on y vas sans doute vers un internet comme en Chine ou finalement plus rien ne passera sans l’avis de censeurs.

Oh bien sur, on en est pas encore au point de la Chine ou tout ou presque est contrôlé par le Parti.

En fait ce week-end, Belgacom a reçu de la part de la Sabam (société de protection des droits d’auteur belge) un jolis courrier leur demandant de filtrer les contenu P2P. Car après avoir gagné contre Scarlet, la Sabam s’est attaquée au plus gros fournisseur d’internet du Royaume.

Belgacom a réagit ce week-end en disant en gros : "Belgacom n’a pas a jouer au gendarme sur l’internet, nous donnons simplement accès au l’internet, pas au contenu.". Bref, il estiment que ce n’est pas à eux a filtrer l’internet. Et puis vient le paragraphe sur la vie privée.

Donc on en est toujours au même problème depuis trois ou quatre ans, a savoir comment protéger les artistes de leurs oeuvres et comment concilier l’envie de l’internaute a posséder de la musique à moindre coût tant sur son ordinateur que sur son baladeur MP3.

La musique et le cinéma sont des "produits". Il y a donc un coût financier que les maisons de disque et de production avancent aux artistes pour ensuite récupérer (avec bénéfices si possible). Il est donc logique, dans ce cas là, de vendre la musique et le film pour justement récupérer l’avance qui a été octroyée à la réalisation de l’album ou du film.

++++

Là ou le problème se pose, c’est pourquoi filtré le P2P qui est un moyen d’échange tout a fait légal en soit ? C’est du fait de l’utilisation frauduleuse qui en est faite. Et donc pour la Sabam, le moyen le plus simple c’est le filtrage !

Scarlet avait déjà supprimé sont serveur de Newsgroup pour exactement les même raisons (le contenu illégal d’images pédophile dans certains groupes de fichiers d’image, et la présence de fichier muiscaux illégaux) et maintenant le filtrage du P2P donne l’impression qu’en Belgique ont veut un internet à la chinoise ou finalement seul les infos du gouvernement passeront.

C’est une image, de la science-fiction, mais si l’on n’en prends pas garde.